MISSION & HISTORIQUE

[moviMento] a vu le jour en mars 2012, dans la foulée d’une effervescence printanière qui allait animer les rues de Montréal durant quelques mois. À l’initiative de Léo Guiollot, étudiant-percussionniste, des étudiant-e-s de la Faculté de musique de l’Université de Montréal se sont rassemblé-e-s pour colorer les manifestations du rythme retentissant des percussions brésiliennes. L’objectif : manifester artistiquement leur soutien à la cause étudiante en investissant le lieu principal de son action, soit la rue.

De par leur présence musicale, les membres de [moviMento] ont insufflé une énergie nouvelle aux manifestations, une énergie positive et pacifique. Par le rythme et par la danse, le groupe de percussions brésiliennes a su donner au(x) militantisme(s) un ton festif unique en son genre.

Depuis, [moviMento] a montré son appui à diverses causes sociales en participant à plus de 50 événements. Le groupe compte actuellement près d’une vingtaine de membres actifs, dont le noyau est issu Faculté de musique de l’Université de Montréal. Il faut toutefois mentionner que depuis sa création, [moviMento] a pu compter sur l’implication de plus d’une centaine de personnes. C’est dire que ce projet a été et est toujours fort rassembleur…

Parmi les collaborations menées par le groupe, on peut mentionner notamment sa participation au Défilé de la fierté gaie avec l’organisme REZO (Santé et mieux-être des hommes gais et bisexuels)[1], de même qu’à des marches et des performances en soutien à Centraide, Amnistie Internationale, Oxfam-Québec, l’Accorderie de Montréal Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Parole d’ExcluEs. En mars et en juin 2013, [moviMento] a livré des prestations issues d’une collaboration développée avec les jeunes du Garage à Musique du Dr Julien. Au printemps 2014 [M] s’est produit dans le cadre du colloque international «La création comme résistance» à l’UQAM. L’objectif poursuivi par le groupe est clair, et ce, depuis sa création : soutenir artistiquement les causes sociales, permettre à celles et ceux qui les défendent de se faire voir et, mieux encore, de se faire entendre.

Le 26 mars 2013 a marqué par ailleurs un tournant significatif dans l’existence de [moviMento], puisque le groupe s’est officiellement enregistré en tant qu’organisme à but non-lucratif (OBNL), sous le nom «Movimento – Percussions». La première assemblée générale a eu lieu le 16 février 2014, permettant aux membres d’élire leur conseil d’administration. En adoptant une telle structure, [moviMento] se donne les moyens de passer à une nouvelle étape dans la poursuite de sa bruyante mission !


[1] Également avec la participation d’étudiantes de l’École de Danse Contemporaine de Montréal.